Les droits à la formation en période de chômage partiel : un levier essentiel pour les salariés et les entreprises

En cette période de crise économique liée à la pandémie, le chômage partiel touche de nombreux salariés. Dans ce contexte, il est primordial de connaître ses droits à la formation afin d’optimiser son employabilité et de se préparer au mieux pour l’avenir professionnel. Cet article vous informe sur les dispositifs de formation accessibles en période de chômage partiel et les démarches à entreprendre.

Le chômage partiel et la formation professionnelle : une opportunité à saisir

Le chômage partiel, également appelé activité partielle, permet aux entreprises de réduire ou suspendre temporairement l’activité des salariés tout en leur garantissant une indemnisation. Si cette situation peut être difficile à vivre pour les salariés concernés, elle représente aussi une occasion unique de se former et d’améliorer ses compétences professionnelles.

En effet, pendant une période de chômage partiel, les salariés ont accès à différents dispositifs de formation professionnelle financés par l’État et les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA). Ces formations peuvent ainsi leur permettre de développer leurs compétences, d’acquérir de nouvelles qualifications ou encore d’envisager une reconversion professionnelle.

Les dispositifs de formation accessibles en période de chômage partiel

Plusieurs dispositifs de formation sont accessibles aux salariés en chômage partiel, dont :

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF), qui permet à chaque salarié de capitaliser des heures de formation tout au long de sa vie professionnelle. Les droits acquis au CPF peuvent être mobilisés pour suivre une formation qualifiante ou certifiante, en accord avec l’employeur.
  • Le Plan de Développement des Compétences (PDC), qui regroupe les actions de formation mises en place par l’entreprise dans le cadre de sa politique de gestion des compétences. Les formations proposées dans ce plan peuvent être suivies par les salariés en chômage partiel, sous réserve d’accord entre l’employeur et le salarié concerné.
  • Le Fonds National pour l’Emploi – Formation (FNE-Formation), dispositif exceptionnel mis en place par l’État pour soutenir la formation des salariés en activité partielle durant la crise sanitaire. Ce fonds finance intégralement les coûts pédagogiques des formations suivies par les salariés concernés, sans plafond ni condition.
A découvrir aussi  Licenciement pour absence injustifiée : comprendre les enjeux et les conséquences

Démarches et mise en œuvre des formations en période de chômage partiel

Pour bénéficier d’une formation financée dans le cadre du chômage partiel, il est nécessaire d’en faire la demande auprès de son employeur ou directement auprès des organismes financeurs comme l’OPCA ou le FNE-Formation.

L’employeur a un rôle central dans la mise en place des formations en période de chômage partiel. Il doit consulter les représentants du personnel, élaborer un plan de formation adapté aux besoins de l’entreprise et des salariés et solliciter les financements appropriés auprès des organismes compétents.

Les formations peuvent être suivies sur le temps de travail ou en dehors, selon les modalités définies par l’employeur et le salarié. Elles peuvent prendre la forme de cours en présentiel, à distance ou en alternance.

Les avantages de la formation en période de chômage partiel

Se former pendant une période de chômage partiel présente plusieurs avantages pour les salariés et les entreprises :

  • Pour les salariés, il s’agit d’une opportunité unique d’améliorer leurs compétences, d’évoluer professionnellement ou encore d’envisager une reconversion.
  • Pour les entreprises, la formation permet de maintenir et développer les compétences clés au sein du personnel, favorisant ainsi leur compétitivité sur le marché et leur capacité à rebondir après la crise.

Ainsi, il est essentiel pour les salariés concernés par le chômage partiel de se saisir des opportunités offertes par ces dispositifs de formation pour optimiser leur employabilité et préparer au mieux leur avenir professionnel.