Licenciement abusif : quelles démarches faut-il mener ?

Le contrat de travail peut être interrompu par un employé ou un employeur. Cette résiliation de contrat doit se faire dans le respect des règles légales. Certains employeurs procèdent au licenciement de leur employé de façon abusive. Il faut connaître la réaction de l’employé face à ce genre de situations.

Rassembler les preuves

Le licenciement abusif sans cause réelle et sérieuse. Un employé qui se trouver dans une situation pareille peut décider d’accepter la décision ou de la contester. Dans le dernier cas, il faut apporter des preuves pour justifier que son renvoie est vraiment abusif. Pour constituer les preuves du renvoi, n’hésitez pas, vous pouvez exploiter les mails, les courriers, mais également les SMS. L’employé que vous êtes à la possibilité d’utiliser tous les moyens dont il dispose pour prouver dans quelle mesure son licenciement est abusif.

Solliciter un avocat est un grand avantage

Pour contester un renvoi considéré comme abusif, l’employé n’a pas l’obligation de se faire accompagner par un professionnel. Il peut décider de mener les démarches tout seul. Mais il est vivement recommandé de faire appel à un avocat spécialisé en droit du travail. Ce dernier grâce à son expérience et ses compétences peut trouver une petite faille pour aider à contester votre licenciement. L’accompagnement de ce dernier vous sera d’une grande utilité dans la rédaction des courriers. Si vous ne disposez pas des moyens pour faire appel à un avocat, une aide juridique est disponible pour vous. Les frais de l’avocat sont pris en charge de moitié par l’Etat. Il est possible de profiter d’une assistance juridique à titre gratuit dans les communes. D

A découvrir aussi  Le droit à la déconnexion : un enjeu crucial pour l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Tenter une résolution à l’amiable

Lorsqu’un employé est limogé de son poste de travail, il existe différentes possibilités pour contester la décision de son employeur. La meilleure solution est d’opter pour une résolution à l’amiable, quelle que soit les circonstances du licenciement. Un règlement à l’amiable peut être avantageux pour l’employé, mais aussi pour l’entreprise. Puisqu’une entreprise qui se trouve en justice déverse du discrédit sur elle. Une affaire en justice ne peut prouver que l’employé a été renvoyé de façon abusive. Le cas d’un employé doit faire face aux dépenses supplémentaires. Il s’agit d’assurer le paiement des honoraires des frais d’avocat de l’employeur.

Se référer au conseil des prud’hommes

 Saisir un conseil de prud’hommes doit représenter le dernier recours pour la résolution d’un conflit entre employé et employeur. Si toutes les autres démarches de résolution du problème n’ont pas abouti, le salarié est en droit de saisir le conseil. Après deux ans de licenciement, le conseil ne pourra plus être saisi pour statuer sur le licenciement abusif. Il est possible de saisir le conseil de prud’hommes de différentes façons. L’employé peut le faire par une lettre recommandée avec accusé de réception. La lettre doit être déposée au secrétariat du greffe. Il peut le faire en remplissant un formulaire. Une solution  à l’amiable est envisagée avant d’aller vers le juge pour une audience.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*