Quels sont les comportements à adopter lors d’un licenciement à l’amiable ?

Lorsque vous travaillez dans une structure, et que votre employeur vous informe qu’il ne peut plus continuer à vous garder, tout en vous proposant un arrangement à l’amiable, soyez tranquille si vous ne savez pas comment faire.

Licenciement à l’amiable : ce que vous devez comprendre

Lorsqu’un licenciement n’est pas à l’amiable, il est contentieux. On dit d’un licenciement qu’il est à l’amiable lorsque les deux parties composées du salarié et l’employeur qui s’accordent sur le principe de rupture de contrat de travail. À ce niveau. L’employeur doit recueillir l’avis de son salarié avant d’engager n’importe quelle action surtout qu’un contrat de travail existe. Si le licenciement à l’amiable est perçu comme une rupture conventionnelle, c’est en cause des modalités de son application. Surtout qu’il s’agit d’un acte qui oblige le travailleur à ne pas quitter son emploi. Concernant l’employeur, il ne doit pas renvoyer son salarié. Il faut préciser que la rupture d’un contrat de travail et le licenciement à l’amiable s’applique dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée.

Licenciement à l’amiable : quelles sont les raisons ?

Si d’après la loi un licenciement doit être justifié, ce n’est pas le cas d’un licenciement à l’amiable. Ici, l’employeur peut mettre un terme au contrat de travail de son employé pour une raison non valable et non légal. Que vous soyez ancien en entreprise ou non, ce type de renvoi est applicable à tous. Mais notez que la loi fixe des conditions d’intervention d’un licenciement à l’amiable qui ne donnent pas la possibilité à l’employeur de licencier n’importe qui dans sa structure. Ce type de contrat ne concerne pas les travailleurs qui sont en période d’essai, en contrat d’apprentissage, ou en contrat en durée déterminée. Si vous êtes en conflit avec votre employé, la loi interdit de licencier l’employé à procédant à l’amiable. Mise à part ces conditions, la loi autorise l’employeur de recourir au licenciement à l’amiable en cas de crise économique et dans ce cas, on parle de licenciement pour motif économique.

A découvrir aussi  Licenciement pour motif personnel : Comprendre les enjeux et les conséquences

Avantages et procédure d’un licenciement amiable

La rupture du contrat de travail contentieux contrairement au licenciement à l’amiable présente de nombreux avantages tant pour le salarié que pour l’employeur. Premièrement, elle donne le pouvoir aux deux parties sans oublier les conditions de sa mise en place. La procédure est allégée et, elle permet au salarié de profiter d’une indemnité. Concernant la procédure de licenciement à l’amiable, elle s’étend sur 4 étapes.

 La première phase consiste à envoyer une lettre dans laquelle il est mentionné la rupture du contrat à l’employé. La seconde phase et la troisième consistent à planifier un entretien entre les deux parties et à procéder à la signature de la convention sur accord. La dernière étape consiste à homologuer la convention signée par l’employé et l’employeur après de la directte. Dans le cadre d’un licenciement amiable, la présence d’un avocat n’est pas nécessaire, mais fortement recommandé pour les deux parties.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*