Le droit au bail : son importance et sa valeur

Pour se lancer dans la location pour des fins commerciales, souvent le siège à exploiter est déjà occupé par une autre personne qui a contracté un bail commercial. Dans ce cas, vous aurez la possibilité de jouissance sur le bien objet de location en bénéficiant des droits et des dispositions établies.

La présentation du droit au bail

Nombreux se demande l’avantage d’un droit au bail. C’est un terme qui n’est évoqué habituellement, mais qui génère à de nombreux atouts pour les locataires. Vous aurez la totale liberté sur le droit d’exploiter les locaux. Faisant suite aux contrats signés entre l’ancien locataire et le propriétaire, vous montez sur le trône de la relève. Un nouveau bail n’est pas important pour ce genre de situation. Cela fait gagner du temps pour les deux parties. La durée se définit donc par le reste du chemin à parcourir pour l’ancien locataire.

Concernant les baux commerciaux, il procure de nombreux bénéfices. En étant dans ce milieu, il encadre une couverture professionnelle donc l’exploitation de lieu est plus facile, car l’ancien exploitant a déjà mis le terrain en connaissance du public. La réputation de l’annexe joue une grande faveur à votre avantage. Un contrat de bail à titre commercial est valable pendant une durée de 09 ans minimum. Des conditions sont établies durant toute cette période. Il varie selon le cas de chaque client.

Les procédures à suivre

Comme toute activité, il est régi par des processus règlementés. Toute cession d’un droit de bail donne naissance à des formules obligatoires. Il existe également des suivis pour la mise en valeur de ces mécanismes. La première étape à franchir est la déclaration sur les journaux d’annonces suivants les 15 jours de la cessation. La confirmation et l’application de ces règles sont importantes pour être formelle. Par la suite, il faut se mettre en contact avec le greffier du tribunal du commerce en vertu de l’annonce publiée. Toute cette procédure est surtout mise en place pour :

  •  Donner une ample information à la situation du créancier
  •  Prévoir la situation du nouvel exploitant du lieu

Les avantages concernant le fonds de commerce

Il donne la procuration d’un fonds de commerce. Il permet au tiers la libre occupation des locaux. Il cède le siège au nouveau locataire jusqu’à la finition du contrat. Deux choses s’offrent légitimement à son égard, soit octroyé le fonds de commerce, soit la fondation du bail uniquement. L’accord du bailleur est sollicité pour la bonne marche des opérations. Les clauses concernant le bail déterminent souvent cette obligation précise. Comme sa valeur patrimoniale est remarquable, un paiement d’indemnité est possible même dans l’absence d’affiliation. Cela implique donc la garantie sur les baux commerciaux.

Le droit au bail : son importance et sa valeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut