Vos droits en tant que locataire

Lorsque vous louez un logement, de nombreuses lois affectent votre relation en tant que locataire avec le propriétaire. C’est la loi du 6 juillet 1989 qui confirme le droit du locataire. Cette loi régit les résidences destinées à l’habitation principale ou les habitations mixtes. Comme nous les connaissons déjà, le droit du locataire s’accompagne des obligations.

Bail de location : Définition

Bien qu’un contrat de location puisse être écrit ou oral, « bail » signifie généralement un contrat de location écrit pour une durée spécifique, généralement un an. Pour un locataire, le principal avantage d’un bail écrit est que votre loyer ne peut pas être augmenté et que vous ne pouvez pas être expulsé au cours de cette année, tant que vous respectez le bail. Le principal inconvénient est que vous devrez peut-être payer le loyer pendant des mois supplémentaires si vous déménagez avant la fin du bail. Si le loyer est partagé, quiconque signe le bail peut devoir payer le loyer total, pas seulement sa part. Si votre bail expire et qu’on ne vous en propose pas un nouveau, vous devenez locataire au mois.

Droit à un habitat sûr

Une fois que le locataire occupe la propriété, il est important qu’il comprenne ses droits à un habitat sûr. En cas de problème lié à la propriété, le locataire peut procéder comme suit :

  • Si le locataire remarque un problème avec la propriété qui affecte sa capacité à profiter pleinement des lieux, il doit en informer le propriétaire immédiatement et de préférence par écrit. Cela peut se faire par SMS ou e-mail tant qu’un chemin de communication est disponible.
  • Le locataire doit comprendre que la location d’une propriété est une transaction commerciale et non une relation personnelle. Il est plus qu’acceptable que les locataires connaissent et appliquent leurs droits à un endroit sûr et propre où vivre.

Les normes de logement exigent au propriétaire de fournir des logements sûrs et sanitaires aux locataires. Aucune infestation d’insectes, de souris ou de rats ne doit être visible dans le logement. La plomberie interne doit fonctionner sans un refoulement des eaux usées causé par un système septique ou d’égout défectueux. Ce sont parmi les quelques règles des normes d’habitation.

Droit à la demande de réparation

Pour effectuer les réparations majeures, vous avez le droit de demander au propriétaire de le faire. Faites toutes les demandes de réparations par écrit, faites-en une copie pour vous-même et remettez-la au propriétaire. Si le propriétaire ne parvient pas à effectuer les réparations nécessaires, signalez tout problème grave. La Mairie peut vous diriger vers les fonctionnaires compétents, généralement l’agent de santé ou l’inspecteur en bâtiment. Si le propriétaire refuse de faire ses obligations, vous pouvez faire appel à un avocat spécialisé pour voir ce que vous pouvez faire pour arranger la situation.

Vos droits en tant que locataire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut