La violence conjugale : les rôles d’un avocat

Saviez-vous que les violences conjugales restent un grand fléau de la société depuis fort longtemps ? C’est parce que les violences sont généralement minorées, voire même ignorées par les victimes, d’où elles et ses conséquences demeurent un problème de la santé publique. Il est bien de noter que les avocats en Toulouse peuvent aider les victimes concernées.    

Les différentes formes existantes

Parfois la raison pour laquelle une victime de violence ne se plaint pas, c’est qu’elle ne connaît pas la forme des violences. Puis, la violence s’installe progressivement dans sa vie. L’auteur affaiblit sa victime petit à petit, et elle finit par se culpabiliser et l’auteur de l’acte arrive à la dominer totalement.  La violence conjugale se caractérise par les comportements agressifs et violents faits par l’un des époux. Elle peut se présenter sous forme d’agressions physiques, psychologiques, verbales, économiques et voire même sexuelles. Elle est faite dans le but d’intimider, de rabaisser, d’effrayer, de dénigrer ou de blesser le ou la partenaire. Et au final, la victime se soumet à son agresseur. La forme économique est d’avoir privé impérativement l’autre d’une indépendance financière. Il est bien de noter que ces différentes formes de violence conjugale sont trop souvent mélangées.       

Les rôles d’un avocat en la matière

Si vous êtes victimes de la violence conjugale, il est temps de le combattre pour une vie épanouie. À Toulouse, de nombreuses associations sont créées pour aider les victimes de ce phénomène. Et elles sont généralement appuyées par la présence d’avocats en droit de la famille. Il vous suffit de devenir leur membre et vous serez aidé et guidé dans toutes les démarches. Voici sont les différentes missions d’un avocat en matière de violence conjugale :

  • Il est chargé d’écouter attentivement la victime pour pouvoir l’aider et de déterminer quelle procédure judiciaire est adaptée à son cas ;
  • Il informe à la victime dont la violence est sévèrement punie par la loi qui la protègera ;
  • Il donne des conseils et propose des stratégies de défense ;
  • Il réunit toutes les pièces nécessaires pour le succès du dossier ;
  • Il aide la victime à réunir toutes les preuves concrètes : certificat médical, phots, témoignage des voisins, et autres ;
  • Il représente la victime devant le juge et l’aide à obtenir une ordonnance de protection.   
A découvrir aussi  Le contentieux fiscal en entreprise : comment s'y préparer et le gérer

Cela veut dire que l’intervention d’un avocat est très importante en cas de violences conjugales face à la difficulté, même impossibilité de dialoguer entre l’agresseur et la victime.

Les sanctions encourues par l’auteur

Il est important de savoir que les actes de violences conjugales sont réprimés par la loi. Et les sanctions sont sévères selon leur gravité. Si les violences entraînent une incapacité totale  de travail plus de 8 jours, l’auteur risque jusqu’à dix ans de prison et de payer une amende de 75 000 à 150 000 euros. Si les violences se présentent sous la forme de viol, l’auteur risque jusqu’à vingt ans d’emprisonnement. Et s’il y a eu une tentative de meurtre ou un meurtre, il sera mis en prison à perpétuité. Il est bien de savoir que si le conjoint violent ne respecte pas les mesures de protection prononcée par le juge, il risque deux ans d’emprisonnement et 15 000 euros d’amendes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*